Corse Net Infos - Pure player corse

A Bastia, le civisme donne du volume au nouvel arrêté municipal


le Samedi 27 Juin 2015 à 15:12 | Modifié le Samedi 27 Juin 2015 - 21:36


Ce samedi matin, place Saint Nicolas, la ville de Bastia représentée par Pierre Savelli - adjoint délégué aux services, à la population et à la prévention, Geromine Vivarelli - adjointe déléguée à l'écologie, au développement durable et à la circulation et Didier Grassi - conseiller municipal délégué à la démocratie participative, à la jeunesse, à la vie associative et à la politique de quartiers, a dévoilé les mesures de son arrêté municipal réglementant les nuisances sonores sur l'ensemble du territoire communal.


Pour son passage à l'ora di l'estate, la municipalité bastiaise, à l'écoute de ses concitoyens, a établi un nouvel arrêté municipal régissant le bruit avec pour volonté de concilier attractivité économique, commerciale et touristique ainsi que les droits des riverains à la tranquillité et au repos.

L'abrogation du précédent arrêté n°2013-02 du 5 juin 2013, résulte d'un constat simple de non-adéquation aux problématiques urbaines actuelles.
"Afin d'harmoniser les manifestations, la municipalité met en place une nouvelle gestion, à la fois anticipée et concertée des activités et animations de soirée dans toute la ville" souligne Pierre Savelli.
Le nouvel arrêté autorise avec un accord préalable la musique jusqu'à 23:30, avec possibilité de soirées exceptionnelles plus tardives pour les établissements qui respecteront leur engagement. Pour les contrevenants, après dialogue et échange avec la municipalité, des sanctions seront appliquées, pénalisant ainsi ces derniers à un abaissement de l'horaire décrété et une restriction musicale.

Un document précisant une demande d'autorisation d'organisation d'animation utilisant de la musique amplifiée sera mis à la disposition des responsables des établissements concernés, permettant ainsi une hiérarchisation des événements et une traçabilité en cas de problème. Afin de s'assurer du bon respect de cette procédure, la police municipale aura accès à cet outil pouvant ainsi procéder à des contrôles et si besoin de sanctionner les événements non-autorisés. Mais Pierre Savelli ajoute que "cette mesure n'est en aucun cas une mesure de répression mais une charte du mieux vivre ensemble". Puisque le bruit, en dehors du simple désagrément peut générer une véritable source de stress et devenir néfaste à la santé de l'être humain ou à la tranquillité publique.

Bastia bénéficiera donc d'un calendrier d'animations, étudié au cas par cas, équitable dans tous les quartiers. Intégrant les quartiers délaissés par les festivités comme les places Guasco, Vatellapesca, Fontaine Neuve, Galetta et du marché au poisson, dans le droit commun. Puisqu'auparavant, les animations musicales étaient proscrites de ces lieux.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13930 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8551 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Michela Vanti | 03/12/2016 | 6961 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28