Corse Net Infos - Pure player corse

8 mai, journée des mémoires


Rédigé par Patricia Mariani le Lundi 8 Mai 2017 à 22:49 | Modifié le Lundi 8 Mai 2017 - 23:05


Pendant que Ponte Novu célébrait l'anniversaire d'une autre bataille menée par Pasquale Paoli, les anciens combattants de la Fédération Nationale des Anciens Combattants de Haute-Corse commémorait le 72ème anniversaire de la victoire mettant fin à la Seconde Guerre Mondiale.


À Santa Reparata di Balagna en premier lieu, où l’on notait l’absence du conseil municipal et des habitants, excepté un ancien combattant d’AFN, un dépôt de gerbe eut lieu en l’unique présence deToussaint Fondacci de Paoli, 1er Adjoint.
À ce sujet, les membres de la FNACA regrettent le peu de considération portée à l’encontre des anciens combattants et de l’Histoire, montrant peut-être le peu d’intérêt de la source oubliée de certains jours fériés.
 
Ils se rendirent ensuite dans le village de Nessa, où Michel-Pascal Nobili et deux adjoints, Monique Réty et Charles Genis les reçurent avec honneur.
Tous réunis autour du très beau monument aux morts, venus rendre hommage aux combattants, aux Résistants, et saluer la mémoire des hommes, des femmes et des enfants exterminés.
 
Après le discours du ministère et la traditionnelle minute de silence en l’honneur des morts pour la France, Michel-Pascal  Nobili, en bon hôte, invitait toutes les personnes présentes (et relativement nombreuses, eu égard à la taille du village) à un copieux apéritif en mairie.
 
Cette journée du 8 mai reste un jour de recueillement durant laquelle on commémore la capitulation de l’Allemagne en 1945*. Au-delà de cette commémoration, c’est surtout la paix revenue qu’il ne faut pas oublier de fêter. Et se souvenir du prix de la Liberté sur laquelle nous devons veiller.
-----
*Le même jour, autour de Sétif en Petite Kabylie, en « Algérie Française » débutaient des émeutes nationalistes. La répression des autorités françaises fit plusieurs milliers de morts (prémices d’une autre guerre annoncée…). Après l’intervention du Général Duval pour calmer la région, celui-ci avait annoncé au gouvernement français : « Je vous ai donné la paix pour 10 ans. Mais ne vous leurrez pas, tout doit changer en Algérie, sinon tout recommencera » …
Il faut croire que Paris n’avait pas bien perçu le message puisqu’aujourd’hui, des anciens combattants, ceux de l’AFN (8 ans de guerre), ont pris le relai dans les commémorations.
 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





LE FIL ACTU
Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 88377 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 45201 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39105 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 389