Corse Net Infos - Pure player corse

59e Tour de Corse : Sébastien Ogier persiste et signe. Neuville et Mikkelsen sur le podium


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Samedi 1 Octobre 2016 à 22:59 | Modifié le Dimanche 2 Octobre 2016 - 00:08


Cette chère Castagniccia que les pilotes retrouvent non sans une certaine émotion et plus encore la mythique Porta et ses fabuleux passages. Ils étaient au beau milieu de cette région symbolique de notre épreuve, sachant bien avant le départ que le choix des pneumatiques serait primordial comme la gestion des freins dans cette épreuve de plus de 50 kilomètres. On pouvait s’y attendre. Chris Meeke l’a fait en réalisant le scratch de la spéciale. Adieu le record détenu par Bernard Darniche et Sébastien Loeb


59e Tour de Corse : Sébastien Ogier persiste et signe. Neuville et Mikkelsen sur le podium
Orezza-La Porta – Valle di Rostino (53,7 km) : Un mythe en chasse un autre, avec cette spéciale qui a tant compté dans la glorieuse épopée du Tour de Corse, baptisée aujourd’hui du nom de l’un des partenaires officiels de l’épreuve. Cette épreuve spéciale présente deux nouvelles sections, du kilomètre 0 au kilomètre 29,21 ; puis du kilomètre 49,73 au kilomètre 53,72.
Départ du Pont de Rimitorio, pour une montée très technique en direction de l’église de la Porta, monument le plus emblématique de la Castagniccia, qui débouche sur une route très étroite, sinueuse et déformée par endroit et qui traverse le village de Giocatojo pour franchir le Col Saint Antoine l’un des points culminant du rallye. Une descente alternant nouveau et ancien revêtement, portions rapides et tortueuses, a conduit les équipages vers Ortiporio, Penta Acquatella, en direction de Barchetta et sa spectaculaire épingle.
C’est avec un changement radical de surface et une montée typée course de Côte que les concurrents ont rejoint Campile. Une route beaucoup plus sinueuse à flanc de montagne pour les mener à Bisinchi et à Castello di Rostino. Suivie d’une dernière portion avec la succession de nombreuses épingles en descente, avant de rallier l’arrivée, non loin de Valle di Rostino. Un sacré morceau en vérité ! Rappelons que cette deuxième étape, qui comporte deux spéciales à parcourir à deux reprises, est la plus longue du rallye avec plus de 169 kilomètres chronométrés au programme avec un assistance qui se déroulera à Bastia.


Meeke met la gomme mais…
Sébastien Ogier, auteur des quatre temps scratch la veille, ne peut plus viser le mythique recors détenu par Bernard Darniche et Sébastien Loeb, celui de remporter toutes les spéciales. Hier matin au départ de Bastia, c’est Chris Meeke qui a mis la pêche sur ce difficile tracé et remporté la spéciale avec une avance considérable sur Mikkeslsen, pointé à 17 secondes, lequel réalisait 2 dixième de mieux qu’Ogier.
En WRC-2, le public a appris à connaître Elfyn Evans et Jan Kopecky, deux superbes pilotes qui s’en donnaient à cœur joie la veille à l’image de Yohan Rossel et Laurent Pellier, tout aussi fougueux dans leur. Quel beau spectacle de voir ces jeunes se tirer une telle bourre…
Petite surprise donc pour cette reprise matinale au cours de laquelle Sébastien Ogier, devenu subitement prudent, est devancé pour la première fois du week-end en Corse…Moindre mal car il s’agit de Kris Meeke, déjà hors-jeu pour la victoire après sa crevaison de la veille… Seul changement au général, l’avancée du Mikkelsen à la troisième place face à Latvala. Mais nous n’en étions qu’au début.
Classement de la spéciale : .1. Meeke (35’36’’) -2. Mikkelsen (à17’’) – 3. Ogier (à 17’’3. – 4. Craig b(à 20’’3) -  5. Latvala (à 25’’)


Novella-Pietralba (30,8 km) :
Départ à proximité de l’auberge Pietra Monetta sur une route très sinueuse au milieu du maquis, avec de nombreux virages difficiles à négocier pour rejoindre le village perché de Novella. Les passages à la Gare de Novella et au Col de la Croix ont offert aux spectateurs un point de vue unique sur la Balagne et sur toute la première partie de cette spéciale. Les pilotes ont enchaîné avec une route beaucoup plus sinueuse et étroite avec un ancien revêtement les jusqu’à l’ancienne route territoriale. La succession de portions rapides et sinueuses à la fois dans un décor de rêve les a conduit sur une route beaucoup plus étroite et bosselée pour rallier l’arrivée à Pietralba
La réaction de Sébastien Ogier ne s’est pas fait attendre. Le triple champion du monde s’en est allé tel un avion s’emparer du scratch devant Neuville, Mikkelsen et Latvala en améliorant en prime son avance au classement général. Classé 7e et visiblement en excellente forme, Eric Camilli continue de dominer les autres pilotes Ford.


Dans la catégorie WRC 2, le duel se poursuit entre Kopecky et Evans avec toujours autant de spectacle pour lequel les spectateurs sont de plus en plus friands.
Classement de la spéciale : 1. Ogier (18’26’’2) – 2. Mikkelsen (à 2 dixièmes) – 3. Neuville (à 1’’) – 4. Sordo (à 3’’9) -  5. Latvala (à 8’’1)
Ogier consolide
Après les deux spéciales du matin, le classement ne change guère, bien au contraire, Ogier ajoutant quelques secondes de plus dans son escarcelle. Il est en effet toujours leader avec 53 secondes d’avance sur Neuville et 59 sur Mikkelsen. Latvala reste à 1’15’’ et Breen Craig à 1’30’’, suivi de Paddon et Camilli, ce dernier toujours bien calé à la 7e place malgré la pluie qui l’a incité à lever le pied contrairement au leader qui a disputé l’intégraité de la spéciale sur une route sèche…
Retour à Novella pour cette avant dernière spéciale du jour. Les pilotes savent que la moindre erreur se paye casch. Chacun semble concentré sur la ligne de départ mais Ogier s’envole une fois encore vers la victoire sans pour autant fait mieux que Mikkelsen le matin. Il réalise tout de même 35’38’’ laissant Neuville à 5 secondes et Mikkelsen à 11. Que dire de Latvala qui prend de nouveau 25 secondes dans la casquette ? Le vainqueur de la précédente édition semble quelque peu figé dans ses attaques et son comportement en général. Le public, connaisseur, semble s’en rendre compte à chacun de ses passages…


La pluie s’invite
Le duel Evans et Kopecky en WRC-2 se poursuit, toujours en faveur du pilote M-Sport. Le troisième larron, Abbring, de plus en plus dangereux pour les deux hommes de tête, a tenté vainement de se rapprocher mais a été stoppé net dans sa progression en raison d’un incident mécanique. Dommage pour le spectacle. A noter que Yoann Bonato récupère la troisième place
En WRC Junior, Yohan Bonato réussit un coup de poker grâce à un super chrono, ce qui lui vaut de retrouver les commandes de sa catégorie devant l’autre français, Laurent Pellier. Le tout en moins de 10 secondes d’écart entre les deux pilotes.


 Classement de la spéciale : 1. Ogier (35’38’’) – 2. Neuville (à 5’’) – 3. Mikkelsen (à 11’’) – 4. Sordo (à15’’) -  5. Latvala (à25’’)
La pluie s’étant invitée dans la spéciale, les pilotes ont souffert, tous les pilotes sauf peut-être le leader, mais à l’arrivée, la route était redevenue presque sèche. Dans de telles conditions, chacun a géré sa course comme il le pouvait, y compris le meneur Ogier qui a fait le bon choix de pneumatiques pour terminer la journée dans de bonnes conditions, gérant parfaitement sa course pour terminer « pénard »  à la 6e place de la spéciale. C’est Thierry Neuville donc qui signe son premier scratch et l’emporte devant Sordo pointé a 2 secondes et Craig, brillant sur cette épreuve. Cette victoire permet à Neuville de prendre de précieuses secondes à Mikkelsen. Il peut croire à cette 2e place qui le rapproche d’Ogier.


Classement de la spéciale :  
Neuville (19’6’’) – 2. Sordo (à 2’’) – 3. Craig (à 6’’) -  4. Tanak (à 10’’) -  5. Mikkelsen (à 10’’7
Sébastien Ogier conserve bien entendu la tête du classement général, avec une avance confortable sur Neuville (+ 46''5). Avec une seule spéciale et une Power Stage au programme de dimanche, Ogier a pris une bonne option pour la victoir : « Nous menons certes, et notre avance semble très confortable mais l’épreuve est encore longue et bien des choses peuvent arriver. Et si les conditions climatiques changeaient ? »
Sébastien Ogier pourrait être sacré aujourd’hui s’il l’emporte et surtout si  Mikkelsen termine au-delà de la 7e place. Samedi soir, il était 3e derrière Neuville. Rien n’est joué pour le titre voire la victoire…

59e Tour de Corse : Sébastien Ogier persiste et signe. Neuville et Mikkelsen sur le podium
Étape 3 - Dimanche 2 octobre
La troisième et dernière étape de dimanche comprendra deux spéciales, dont la plus longue du rallye, pour un total de 64,20 km chronométrés (53,78 km et la Power Stage 10,42 km), à partir de 8h58.
 
ES 9. Antisanti - Poggio di Nazza 53,78 km 8h58h
ES 10. Porto-Vecchio - Palombaggia* 10,42 km 12h08
* La Power Stage rapporte trois, deux et un point de bonus aux trois équipages les plus rapides.

Evans accentue son avance

En WRC 2, Elfyn Evans a signé un nouveau meilleur temps sur sa Ford, 15”5 plus rapide que Jan Kopecky et sa Skoda qu'il précède désormais de 37”8 au général. Yoann Bonato et Bryan Bouffier suivent avec leurs DS3 R5, la Hyundai i20 R5 de Kevin Abbring ayant abandonné en raison d'une fuite d'eau dans l'ES7.
En WRC Junior,  plus rapide de 14”7 que Laurent Pellier, à qui il avait repris la tête dans l'ES7, Yohan Rossel l'a cette fois précédé de 5”2 pour porter l'écart à 14”9. Martin Koci est toujours troisième devant le leader du championnat, Simone Tempestini un tantinet timide…

Classement général après la deuxième étape

 
Pos. # Pilote Temps Diff préc. Diff 1er
1 1 FRA Sebastien OGIER 3:27:10.0    
2 3 BEL Thierry NEUVILLE 3:27:56.5 +46.5 +46.5
3 9 NOR Andreas MIKKELSEN 3:28:18.0 +21.5 +1:08.0
4 2 FIN Jari-Matti LATVALA 3:28:51.3 +33.3 +1:41.3
5 8 IRL Craig BREEN 3:29:14.9 +23.6 +2:04.9
6 20 NZL Hayden PADDON 3:29:52.7 +37.8 +2:42.7
7 4 ESP Dani SORDO 3:30:13.9 +21.2 +3:03.9
8 6 FRA Eric CAMILLI 3:31:28.2 +1:14.3 +4:18.2
9 5 NOR Mads OSTBERG 3:32:20.5 +52.3 +5:10.5
10 31 GBR Elfyn EVANS 3:32:57.0 +36.5 +5:47.0
11 12 EST Ott TANAK 3:33:10.2 +13.2 +6:00.2
12 32 CZE Jan KOPECKY 3:33:34.8 +24.6 +6:24.8
13 82 FRA Bryan BOUFFIER 3:35:41.5 +2:06.7 +8:31.5
14 36 FRA Yoann BONATO 3:36:12.7 +31.2 +9:02.7
15 40 FRA Julien MAURIN 3:36:50.3 +37.6 +9:40.3
16 84 FIN Teemu SUNINEN 3:41:16.0 +4:25.7 +14:06.0
17 37 ITA Lorenzo BERTELLI 3:45:37.5 +4:21.5 +18:27.5
18 7 GBR Kris MEEKE 3:50:31.6 +4:54.1 +23:21.6
19 72 FRA Yohan ROSSEL 3:53:08.0 +2:36.4 +25:58.0
20 73 FRA Laurent PELLIER 3:53:22.9 +14.9 +26:12.9
21 63 SVK Martin KOCI 3:54:48.1 +1:25.2 +27:38.1
22 86 ITA Fabio ANDOLFI 3:55:24.5 +36.4 +28:14.5
23 61 ITA Simone TEMPESTINI 3:57:16.3 +1:51.8 +30:06.3
24 85 FRA Sylvain MICHEL 3:58:36.3 +1:20.0 +31:26.3
25 70 CHE Michael BURRI 3:59:59.8 +1:23.5 +32:49.8
26 34 FRA Pierre-Louis LOUBET 4:04:31.9 +4:32.1 +37:21.9
27 88 IRL Eamonn BOLAND 4:04:36.2 +4.3 +37:26.2
28 64 FRA Terry FOLB 4:04:57.6 +21.4 +37:47.6
29 33 FRA Quentin GILBERT 4:05:35.2 +37.6 +38:25.2
30 94 FRA Philippe TREVIS 4:09:24.8 +3:49.6 +42:14.8
31 93 FRA Thierry MATTEI 4:11:26.1 +2:01.3 +44:16.1
32 65 FRA Vincent DUBERT 4:11:35.3 +9.2 +44:25.3
33 62 NOR Ole Christian VEIBY 4:11:37.7 +2.4 +44:27.7
34 68 ITA Enrico BRAZZOLI 4:15:23.7 +3:46.0 +48:13.7
35 100 FRA Cédric CARDI 4:16:59.0 +1:35.3 +49:49.0
36 101 FRA Nicolas LECA 4:18:50.6 +1:51.6 +51:40.6
37 98 CHE Cedric ALTHAUS 4:19:19.1 +28.5 +52:09.1
38 102 FRA Eric FILIPPI 4:19:32.6 +13.5 +52:22.6
39 105 FRA Nicolas CIAMIN 4:19:34.9 +2.3 +52:24.9
40 41 POL Maciek SZCZEPANIAK 4:20:43.2 +1:08.3 +53:33.2
41 92 FRA Jean-Marc PLISSON 4:23:06.6 +2:23.4 +55:56.6
42 117 FRA Laura SALINI 4:23:53.8 +47.2 +56:43.8
43 103 FRA Yannick WENDLING 4:24:59.3 +1:05.5 +57:49.3
44 106 FRA Anthony MARIANI 4:25:17.0 +17.7 +58:07.0
45 87 FRA Benjamin CLEMENCON 4:26:55.4 +1:38.4 +59:45.4
46 110 FRA Jean-Michel DE MEYER 4:31:44.1 +4:48.7 +1:04:34.1
47 116 FRA Fabien FOISSAC 4:36:04.1 +4:20.0 +1:08:54.1
48 113 FRA Alain MARI 4:38:33.2 +2:29.1 +1:11:23.2
49 107 FRA Claude BENSIMON 4:38:49.4 +16.2 +1:11:39.4
50 120 FRA Eddy BERTIN 4:42:03.0 +3:13.6 +1:14:53.0
51 104 CAN Ian CRERAR 4:43:22.1 +1:19.1 +1:16:12.1
52 119 FRA Alain DI PAOLO 4:44:04.4 +42.3 +1:16:54.4
53 118 FRA Patrick MARCHAND 4:51:00.4 +6:56.0 +1:23:50.4
54 114 FRA Vincent RAYNAUD 5:00:17.6 +9:17.2 +1:33:07.6
55 115 FRA Pascal GENTY 5:01:06.6 +49.0 +1:33:56.6
56 69 FRA Igor GIUSTI      
 




Corse | Entretiens | Elections | Institutions


Les plus récentes