Corse Net Infos - Pure player corse

20 millions d'euros de crédit d'impôt pour les entreprises de Haute-Corse


Rédigé par le Jeudi 24 Septembre 2015 à 15:53 | Modifié le Vendredi 25 Septembre 2015 - 10:06


Le hall de l'hôtel consulaire de Bastia et l'entrée de la Chambre de commerce et d'industrie ont servi de cadre, jeudi, aux troisièmes "Rencontres de la formation" organisées par la CCI en partenariat avec l'agence de développement économique de la Corse et Pôle emploi. Un rendez-vous devenu incontournable et honoré par plusieurs centaines de personnes. Nombreuses et fructueuses rencontres de la formation donc au terme desquelles le préfet de Haute-Corse a annoncé qu'en 2015 les entreprises de Haute-Corse ont bénéficié de 20 millions d'euros de crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi.


 20 millions d'euros de crédit d'impôt pour les entreprises de Haute-Corse
L'an dernier, 250 personnes étaient venues chercher et trouver des réponses sur leur parcours de formation, des conseils pour s'orienter, se former, trouver un emploi ou se reconvertir.
Jeudi ils étaient plus nombreux encore. Et parce que la période est cruciale pour la recherche de la formation, la CCI et ses deux partenaires ont décidé de reconduire la manifestation au mois de Septembre "moment où l'offre de formation est la plus importante et la plus accessible".
La manifestation, qui s'inscrivait dans le droit fil des orientations du Gouvernement et de la CTC,  qui visait les jeunes et les demandeurs d'emploi et les chefs d'entreprise à travers trois espaces et trois ateliers, s'est déroulée en deux temps.
Une première partie était dédiée aux demandeurs d'emplois, aux personnes en recherche de formation et aux jeunes, et une seconde aux chefs d'entreprise et responsables de ressources humaines à travers la plate-forme  gestion territoriale de l'emploi des compétences  et des mutations économiques de création récente à laquelle la CCI a été partie prenante avec l'Etat  et l'unité territoriale de la Direccte, l'Adec et la communauté d'agglomération de Bastia.

"La dernière séquence" a été ouverte par Paul Trojani, le président de la CCI, qui a souligné l'importance capitale de ces rencontres " au moment où les pouvoirs publics sont fortement mobilisés pour la "bataille pour l'emploi" et pour le "plan de mobilisation pour la rentrée 2015" du Gouvernement."
"Ces rencontres tendent à répondre aux métiers en tension, à responsabiliser les acteurs économiques vis-à-vis de la formation et donc, à terme, à réduire le nombre de demandeurs d'emploi et les recrutements difficiles"
a souligné Paul Trojani
Le président de la CCI n'a pas manqué pour autant  de préciser que "la formation est aussi un outil de développement de compétences pour les salariés, un levier de compétitivité pour les entreprises et un facteur clé et durable de l'emploi."


Sur ce plan la CCI poursuit ses efforts de formation continue et dispose avec son école de management, d'un outil qui améliore le taux d'encadrement des entreprises corses.
Le président de la CCI a par ailleurs profité de la présence de Alain Thirion, préfet de Haute-Corse, pour dresser un rapide tableau de l'économie locale marquée "depuis quelques temps de signes encourageants à travers une prise de conscience matérialisée par la "conférence régionale des investissements publics" notamment mais  avec, au plan local,  un "BTP qui continue de souffrir et connaître de plus en plus de défaillances et de phénomènes de rupture."
Les difficultés persistent donc même si CCI tentent de les estomper à travers un train de mesures. C'est qui a fait dire à Paul Trojani, en guise de conclusion : "Au-delà de l'aspect ponctuel des rencontres, qui ont leur sens et leur valeur, il y a ces initiatives locales qui montrent qu'il faut savoir rester réacitfs. Il y cet ensemble de mesures et d'actions permanentes qui contribueront, je l'espère, non seulement à consolider notre tissu économique, mais aussi - pour ce qui concerne nos jeunes - à créer des emplois, choisir des filières, ou orienter leurs parcours."

En écho Alain Thirion, le préfet de Haute-Corse, a appelé, à la faveur de ces rencontres, à une "mobilisation tous azimuts de l'emploi qui a plusieurs formes."
Dans le contexte actuel, "la mobilisation et l'articulation de tous les dispositifs , au service de l'emploi sont une nécessité et une priorité pour chacun d'entre nous" a souligné le préfet en citant les chiffres  des dispositifs en cours.
Aujourd'hui il y 442 contrats d'accompagnement dans l'emploi, l'objectif de 2015 est de 636; 118 contrats d'initiative emploi dont 20 starter sur un objectif de 157; 182 emplois d'avenir pour un objectif de 257  et 137 jeunes dans le dispositif  expérimenal Garantie jeunes (sur un objectif de 195), qui vise à "ramener vers l'emploi des jeunes en quasi situation d'exclusion sociale" a précisé le préfet de Haute-Corse.
Il y a encore 118 contrats génération, 63 jeunes qui sont accueillis  à l'Ecole de la 2eme chance de Basttia ainsi que 17 structures d'insertion par l'activité économique qui emploient 51 permanents pour 149 équivalent temps plein.

Le préfet, qui a annoncé que le contrat de ville de Bastia sera prochainement signé, a salué le travail difficile  de Pôle Emploi, des missions locales et Cap Emploi : " leurs efforts doivent être maintenus" a t-il déclaré. " Pour notre jeunesse, pour les personnes éloignées du travail, pour les personnes en manque de compétences, nous nous devons collectivement de réussir."
Alain Thirion a, ensuite, énuméré les avantages de l'alternance, de l'aide à la première embauche, du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi - 14 millions d'euros en 2014 et 20 millions d'euros en 2015 - du maintien dans l'emploi (518 en 2015 dont 189 dans le BTP).
Le préfet s'est encore attardé sur la formation professionnelle qui est pour lui "une dynamique essentielle pour les carrières et les mobilités".
Enfin avant d'applaudir à l'initiative du jour, Alain Thirion a souligné que " le travail accompli par les uns et par les autres est essentiel et de qualité. Le travail restant à accomplir est immense."
Et d'inviter l'assemblée en ces termes : "Alors  commençons à trouver les solutions pour les personnes. Continuons à accompagner de la création d'emplois et continuons à expérimenter pour coller au plus près de la réalité de la Haute-Corse".





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:25 Bastia : La première rencontre CAB-MAC

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85140 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40741 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344