Corse Net Infos - Pure player corse

1er écolabel européen en Corse pour l'hôtel Best Western-Amirauté d'Ajaccio


Rédigé par Lydie Colonna le Dimanche 19 Janvier 2014 à 22:21 | Modifié le Dimanche 19 Janvier 2014 - 23:53


C’est dans un des salons de l’hôtel Best western à Ajaccio, que récemment, Angeline Carli, responsable de ce projet, a reçu le certificat écolabel européen. Jean-Nicolas Antoniotti et Bernard Faraud, cofondateurs de l’hôtel avaient invité pour l’occasion Pierre Salles, président de Best Western France et Olivier Cohn, directeur général.


L'hôtel Best Western d'Ajaccio
L'hôtel Best Western d'Ajaccio
Jean-Nicolas Antoniotti et Bernard Faraud n’en sont pas peu fiers : l’hôtel Best Western-Amirauté, dont ils sont les propriétaires à Ajaccio, est le premier hôtel de Corse à recevoir l’écolabel européen. Au début l’idée a germée un peu comme un pari, un pari raté d’ailleurs la première fois. Puis, riches d’une nouvelle équipe, de nouveaux cadres, convaincus de la nécessité de protéger l’environnement, les deux fondateurs relancent la machine pour un pari gagné cette fois, preuve en est la remise de ce certificat.
 
Qu’est ce que l’écolabel ?
Il s’agit d’une démarche citoyenne. L’ écolabel européen est le seul label officiel en Europe qui valorise et récompense les hôtels respectueux de l’environnement. Il est représenté par une fleur avec 12 étoiles. Il s’agit d’un label écologique attribué à des produits et des services respectant l’environnement durant leur cycle de vie.
L’établissement hôtelier doit être conforme à 29 critères obligatoires et a la possibilité de répondre à 61 critères optionnels. L’hôtel est soumis à un nouvel audit tous les 2 ans. Ces critères sont référencés en quatre volets : l’eau, l’électricité, les déchets puis la formation et l’information.
 
L’hôtel Best Western-Amirauté
Avec sa situation privilégiée, à proximité des plages, l’hôtel Best Western-Amirauté d’Ajaccio se devait de s’engager dans la protection de son environnement.
En matière d’électricité, 80% des luminaires sont des ampoules basse consommation ou des Leds. En ce qui concerne le volet de l’eau, les débits des robinets et douches ont été diminués avec installation de mousseurs afin de ne pas dépasser 9l/mn. Les serviettes de toilette ne sont plus changées systématiquement mais uniquement quand elles sont sales ou à la demande du client. L’utilisation des produits chimiques a nettement diminué et est soumise à des règles précises. La gestion des déchets se fait, bien sûr, par le tri mais aussi par la limitation des emballages individuels tant pour les produits d’hygiène que pour les produits alimentaires. Le dernier volet est rempli également. Les équipes sont formées à cette politique et chaque nouvel arrivant parmi le personnel est tout de suite sensibilisé à la démarche. De la même façon l’hôtel s’engage à une communication efficace avec ses clients en les informant des mesures suivies au sein de l’établissement mais aussi en les sensibilisant aux politiques de protection environnementale.
 
Après Ajaccio, Bastia ?
Après avoir expliqué ces différentes étapes à franchir, Angeline Carli s’est vu remettre le certificat écolabel européen des mains de Pierre Salles, en précisant que sur les 61 critères optionnels, l’hôtel en a remplit 35, ce qui prouve que toute l’équipe ne s’en tient pas au minimum mais est soucieuse d’aller au bout de sa démarche. Les futurs projets vont d’ailleurs dans ce sens puisque l’hôtel s’engage à de nouvelles mesures pour les années à venir. L’installation de détecteurs de présence, d’outil pour le tri sélectif du papier, de prise de recharge pour les véhicules électriques sur le parking de l’hôtel, d’une pompe à chaleur performante pour chauffer l’eau de la piscine et du SPA. Dans un avenir proche, l’hôtel s’engage aussi à un meilleur accueil des touristes cyclo-vélo, engagements formalisés dans une charte « promesse vélo ».
Et bien évidemment le souhait des dirigeants est avant tout de voir l’hôtel de Bastia, dont ils sont également propriétaires, recevoir le même cetificat d’écolabel.

Photos Lydie Colonna




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 23:37 I soldi corsi… C’est pour bientôt !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85355 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40818 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346