Corse Net Infos - Pure player corse

1er-Mai à Ajaccio : Revendicatif, festif et traditionnel


Rédigé par le Jeudi 1 Mai 2014 à 15:50 | Modifié le Jeudi 1 Mai 2014 - 23:10


Fête du travail et fête du muguet marchent main dans la main chaque année. Entre revendications et journée chômée pour l’une et le plaisir d’offrir quelques clochettes en guise de bonheur souhaité pour l’autre, cela fait beaucoup de monde dans les rues et les campagnes. Si à cela s’ajoute une magnifique journée chaude et ensoleillée, on peut gager que l’on trouvera aussi beaucoup de monde, aujourd’hui, sur les plages et dans les paillotes.


Photo DR
Photo DR
Néanmoins à Ajacccio, certains, sans doute avant d’aller profiter de cette journée chômée, ont répondu à leur devoir de syndiqués, en ce jour international des travailleurs, instauré à l’origine comme journée annuelle de grève pour la réduction du temps de travail, devenue ensuite, journée de célébration des combats des travailleurs.
A l’appel de l'ensemble des syndicats, police comprise, c’est un cortège de 200 personnes qui, à Ajaccio, est parti à 10 heures de la place Abbatucci pour une marche tranquille contre les politiques d’austérité du gouvernement Hollande et de l’Europe jusqu’à la préfecture.

(Video G. Cussedu)

Vesr 11 heures, d'autres, ont pris la direction opposée pour accueillir à l’aéroport l’équipe du GFCA volley qui revenait de son match retour à Paris. Matches perdus de si peu à l’aller et de si peu au retour, valaient bien qu’ils soient acclamés par leurs supporters comme des vainqueurs, mais surtout comme les héros  d’une saison improbable qui a créé surprises et émotions.
De quelques dizaines de fans à un Palatinu archi comble, la fièvre est montée cette saison, au fil des résultats d’une équipe qui n’avait rien à envier au premier d’une ligue A.
Bravo messieurs!


Et puis ce 1er mai c’est aussi offrir du muguet et du bonheur pour ceux qui se prêteront au jeu du rituel.
Le 1er mai 1561, le roi Charles IX officialisa les choses après avoir lui-même reçu à cette date un brin de muguet en guise de porte-bonheur.
Il décida d'en offrir chaque année aux dames de la cour. La tradition était née.
Donc, pas de souffrance, de stress, d’inquiétude ou de troubles pour ceux qui en auront reçu ce jour, du moins on le leur souhaite.
Quelques clochettes pour l’espoir d’un si grand résultat, vous ne devriez avoir aucune hésitation. 

santi.corsenetinfos@gmail.com




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85472 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40913 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 347